Nouvelle

Prévenir la violence conjugale : un outil québécois reconnu à l’international

L’organisme SOS violence conjugale remporte le Purple Ribbon Award pour son questionnaire interactif, qui aide les victimes à repérer les comportements violents.

· ·

La violence conjugale n’a malheureusement pas terminé de faire des ravages au Québec. Pas plus tard que la semaine dernière, un huitième féminicide a eu lieu, nous rappelant l’impératif de continuer de lutter contre toute forme de violences genrées. C’est le mandat que se donne SOS violence conjugale, qui agit en accompagnement des victimes, et qui met tout en œuvre pour prévenir et sensibiliser.

Actif au Québec depuis 1987, l’organisme a été reconnu cette année par les Purple Ribbon Awards. Ce prix est mis sur pied par Domestic Shelters, qui salue les initiatives en violence conjugale au Canada et aux États-Unis. SOS violence conjugale a reçu le prix du « service le plus innovant », grâce à son questionnaire interactif d’auto-évaluation destiné aux personnes qui croient vivre de la violence.

Un outil interactif pour mieux nommer sa réalité

« L’idée était d’avoir un outil accessible partout, n’importe quand, par n’importe quel·le intervenant·e », explique Claudine Thibaudeau, responsable du soutien clinique et de la formation à SOS violence conjugale.

Accessible gratuitement sur le site Web de l’organisme, l’outil comporte 25 questions, qui englobent plus de douze formes de violence. N’importe qui peut donc compléter les questions par un simple oui ou non. Les personnes obtiennent des résultats personnalisés pour leur situation, ainsi qu’un accès direct à des ressources.

« Nous avions fait le constat que beaucoup de victimes ne demandent pas d’aide, car elles croient que leur situation n’est pas suffisamment grave, ou encore parce qu’elles ne savent pas nommer ce qu’elles vivent », témoigne Claudine Thibaudeau.

La responsable explique que le questionnaire a été pensé de sorte à offrir un feedback personnalisé aux victimes, leur donnant des mots à mettre sur leur réalité.

Depuis sa mise en ligne en avril 2021, le questionnaire a été complété plus de 145 000 fois et les appels à SOS violence conjugale ont augmenté de plus de 23 % par rapport à l’année précédente.

Bâtir des liens entre les organismes de lutte

Il a aussi contribué à inspirer d’autres organismes, à l’échelle locale… et internationale. « Je reçois toutes sortes de courriels d’organismes nous demandant conseil pour s’inspirer de notre travail : le plus récent m’est venu directement de la Pologne! », raconte Claudine Thibaudeau, responsable du soutien clinique et de la formation à SOS violence conjugale.

Le questionnaire, qui est disponible en français et en anglais, a voyagé dans plus de 118 pays et territoires, en passant par le Maroc, la Belgique, la Suisse et l’Île de la Réunion. « La violence conjugale, ça dépasse les frontières. Toutes les sociétés sont ancrées dans des rapports inégaux. Le couple, c’est le dernier bastion du patriarcat », explique Claudine Thibaudeau.

En plus d’aider les victimes, les innovations comme celle de SOS violence permettent de créer un réseau d’entraide au sein des organismes de lutte contre les violences. En ce sens, les Purple Ribbon Awards permettent à la fois de féliciter les organismes pour leur travail et de leur offrir une reconnaissance au-delà de leur communauté.

« La visibilité est un besoin critique, car c’est en se faisant connaître que les organismes réussissent à avoir des dons, qui augmentent les moyens d’action et simplifient le travail », explique Rita Smith, vice-présidente de Domestic Shelters et instigatrice des Purple Ribbon Awards.

Au-delà de la reconnaissance, les Purple Ribbon Awards remettent chaque année plus de 30 000 $ de subvention aux organismes gagnants. Du côté de SOS violence, cet argent a servi à accroître l’accessibilité de l’outil interactif par sa traduction en langue des signes québécoise, qui a été partiellement financée grâce au prix. Le questionnaire, une fois traduit, pourra ainsi rejoindre un groupe plus marginalisé de la population, qui tombe bien souvent entre les mailles des services offerts aux victimes de violence conjugale.

En pleine campagne électorale, l’organisme espère que la société québécoise placera la sensibilisation et la prévention à la violence conjugale au cœur de ses préoccupations.

À lire :
« Que feront les élu·es pour éviter le prochain féminicide? »

La remise de prix des Purple Ribbon Awards aura lieu en visioconférence le 21 septembre prochain.