Doug Ford coupe plus de 100 millions dans la protection des élèves contre la COVID-19

Doug Ford réduit le financement destiné à « favoriser la réouverture des écoles en toute sécurité » et transfère ces coûts aux conseils scolaires.

Bien que le variant Delta soit plus dangereux pour les enfants que ses prédécesseurs, le gouvernement de Doug Ford a réduit de 133 millions de dollars ses dépenses visant à « mettre en œuvre des protocoles de santé publique dans les écoles ».

Peu avant la pause estivale, le ministre de l’Éducation de l’Ontario, Stephen Lecce, a promis que le gouvernement Ford redoublerait d’efforts pour empêcher les enfants et le personnel scolaire d’être infectés par la COVID-19. Il voulait investir dans l’embauche des infirmières et dans « l’amélioration » des protocoles de nettoyage des salles de classe.

« Nous continuerons de financer des services d’aide aux élèves et aux membres du personnel qui ont des problèmes de santé mentale, qui ont été privés de certains apprentissages ou qui ont été infectés par la COVID-19 », avait déclaré Lecce à Queen’s Park en juin.

En avril, le gouvernement Ford avait reconnu que les écoles étaient « la source d’un plus grand nombre d’éclosions que les milieux de travail ou que tout autre endroit ». Selon les experts, le variant Delta expose les enfants à des risques encore plus grands.

Cependant, selon les données publiées par le Bureau de la responsabilité financière de l’Ontario le 6 octobre, le gouvernement Ford prévoit dépenser 133 millions de dollars de moins qu’en 2020 pour le « soutien à la réouverture sécuritaire des écoles ».

Ce poste budgétaire couvre « la mise en œuvre de protocoles de santé publique dans les écoles » et a été pourvu à hauteur de 702 millions en 2020-2021. Pour 2021-2022, le gouvernement de l’Ontario prévoit dépenser de 569 millions à ce poste.

Selon le même rapport, les conseils scolaires ont puisé 391 millions dans leurs réserves, ce qui représente une croissance par rapport aux 244 millions de l’année dernière.

Fred Hahn, président du Syndicat canadien de la fonction publique de l’Ontario, qui représente le personnel d’entretien et d’autres membres du personnel scolaire, a déclaré que le gouvernement Ford semble transférer aux conseils scolaires les coûts liés à la sécurité des écoles.

« Pour soutenir les élèves et les familles, les conseils scolaires doivent puiser dans leurs réserves », a déclaré M. Hahn à PressProgress. « Certains conseils ont déjà épuisé leurs réserves, les autres en sont à dépenser les derniers dollars qu’ils avaient mis de côté. »

« Les écoles jouent un rôle important dans nos communautés et si les mesures nécessaires ne sont pas prises pour assurer la sécurité des enfants en milieu scolaire, les répercussions seront importantes non seulement pour les enfants, mais aussi pour les communautés. Ce n’est pas seulement que le gouvernement n’investit pas davantage : il choisit même de couper des fonds, c’est incompréhensible! »

Fred Hahn, président du Syndicat canadien de la fonction publique de l’Ontario

Le Bureau de la responsabilité financière de l’Ontario a déjà révélé que le gouvernement Ford prévoit réduire les dépenses en éducation de plus d’un demi-milliard de dollars.

Ni le ministère de l’Éducation ni le ministère de la Santé de l’Ontario n’ont répondu aux demandes de réactions de la part de PressProgress.

Ce texte est une traduction et une adaptation d’un article original de PressProgress, partenaire de Pivot.

Plus d'articles

La page a été ajoutée à vos marque-pages.
La page a été supprimée de vos marque-pages.